Tag Archives: TV

Xavier Debbasch, Airweb : «porter le Web tel quel sur la TV, je n’y crois pas»

Démonstrateur Google TV de Sony, sur l'IFA, à Berlin.

Selon certains, les premiers pas du concept Google TV seraient un échec. Je ne suis pas surpris : l’avant-goût que j’en avais eu à l’occasion de l’IFA, à Berlin, en septembre dernier, ne m’avait pas du tout convaincu. Mais j’ai voulu profiter d’un autre regard sur le sujet – et, plus généralement, sur les rapports entre Internet et télévision -, celui de Xavier Debbasch, co-fondateur et directeur général d’Airweb.

Pour lui, c’est clair, la Google TV «n’est pas un produit à fort succès pour l’instant. Mais il vaut mieux voir cela comme une première tentative pour faire en sorte que le téléviseur serve à autre chose qu’à regarder des programmes en broadcast. Et il y a beaucoup de réflexion sur ce sujet actuellement, dans de nombreux métiers différents.» Et de relever que certaines «mauvaises langues ont comparé Google TV à Tak de Thomson).» Tak, c’était un essai de téléviseur interactif lancé il y a près de 10 ans avec Microsoft. Un produit qui était accompagné d’un clavier d’ordinateur en guise de télécommande. Et un bide.

Continue reading

Tagged , , , , , , , , ,

Sérieusement, le Web sur votre TV, ça vous fait rêver ?

Le "prototype" Google TV de Sony, sur l'IFA

Sur l’IFA, Sony a présenté un vrai faux prototype de Google TV. Comprenez : un TV qui ressemble à ce que pourrait être un Google TV selon Sony mais qui se contente de faire tourner en boucle une vidéo présentant ce que ça pourrait être, en termes de services et de fonctionnalités. Selon le constructeur, il faut s’attendre à une télécommande façon mini-clavier. Eh oui : il faut bien ça pour taper un URL et surfer sur le Web en plein écran, ou encore pour twitter sur son téléviseur que l’on est affalé au fond de son canapé.

Très clairement, ce que j’ai vu pour l’instant me laisse singulièrement dubitatif. C’est bien simple : je ne crois pas que le navigateur Web ait sa place sur le téléviseur. Ou alors de manière très marginale. Je suis plus enclin à être interpelé par le standard HbbTV, soutenu notamment par France Télévision, et qui vise à enrichir d’interactivité et de contenus connectés les programmes télévisés, sur un mode télétexte++. Et je ne parle pas de décorer mon écran de widgets Android ou d’y consulter une application comme celle du Monde et dont le fond blanc aura vite fait de me griller la rétine. Bref, contrairement à ce que pourrait sembler penser un Eric Schmidt, je doute que la promesse de pouvoir accéder à l’Android Market sur un Google TV soit franchement déterminante dans l’acte d’achat…

La nouvelle zapette de Samsung.

Pour autant, non, je ne suis pas un vieux réactionnaire techno-hermétique. Loin s’en faut. En fait, je pense que le téléviseur connecté ne fera pas l’impasse sur la tablette tactile en guise de télécommande voire d’écran secondaire (accessoirement, les télécommandes prennent cette direction; hors l’aspect tactile, il n’y a qu’à regarder les dernières zapettes de Samsung). Mise en scène. Vous regardez tranquillement la télévision dans votre canapé tout en surfant sur le Web sur votre tablette tactile. Une vidéo YouTube attire votre attention; vous voulez en faire profiter votre moitié. Non, ne vous levez pas : trop fatiguant. Non, ne lui demandez pas de venir à vous : indélicat. Faites glissez du bout du doigt la vidéo voulue vers l’écran de la télévision : elle y est lue en plein écran pendant que l’émission en cours est automatiquement mise en pause (et reste affichée en vignette, sur un mode Picture-In-Picture). Cela ne vous rappelle pas un peu la logique d’AirPlay ? Un peu, de loin. Mais l’idée est déjà là.

Une dépêche de dernière minute tombe sur Twitter ? D’un tap sur l’écran, demandez son affichage dans un cadre, en surimpression de l’image, sur le téléviseur. En bas comme un sous-titre; sur le tiers gauche ou droit de l’image; etc. Plus simplement : on configure bien l’écran externe d’un ordinateur portable en mode «miroir» (affichage répliqué); pourquoi ne pas en faire autant avec une tablette et un téléviseur, mais sans fil ? Tout cela pour montrer que si guerre des OS sur les téléviseurs il doit y avoir, elle se fera, à mon sens, sur l’écosystème complet de l’infotainment domestique, depuis le smartphone jusqu’au téléviseur, en passant par la tablette tactile.

Alors, à quand l’AppleTV proposée en bundle avec l’iPad ? A quand le Google TV livré avec sa tablette Android ?

Tagged , , , , , , , , , ,

CPRM fait de nouvelles victimes

CPRM empêche potentiellement la lecture de DVD enregistrés au salon, sur Mac et PC. Ca, on sait. Mais, et c’est à la fois beaucoup plus original et, quelque part, plus désagrable, CPRM pourrait bien affecter bon nombre de lecteurs haute définition de salon.

En effet, Toshiba précise dans les brochures de ses lecteurs HD-DVD HD-XE1, HD-EP10, et HD-E1 que “les disques compatibles CPRM ne peuvent être lus”. Cas isolé ou symptôme d’une maladie répandue ? Dans le second cas, quel avenir reste-t-il aux enregistrements protégés par CPRM dès que l’on s’est débarassé de son enregistreur pour passer à un simple lecteur haute définition ?

Je sens que ça ne va pas faire plaisir à tout le monde…

Tagged , , , ,

CPRM débarque sur l’ADSL

Selon Marc Rees, de PC Inpact, Canal+ vient d’imposer le marquage CGMS-A à ses flux diffusés par ADSL par Free. Petit rattrapage : CGMS-A sert à déclencher la protection anti-copie CPRM embarquée par certains enregistreurs DVD de salon.
Voilà une bonne raison de plus pour éviter les enregistreurs DVD-/R/RW/RAM au profit des enregistreurs DVD+/R/RW.

Tagged , , , ,

DADVSI : Quelle responsabilité pour la pub ?

pub.png Depuis quelques jours, Google affiche cette publicité sur la page d’accueil de Casualtek, probablement en raison des billets relatifs à CPRM. Mais Google n’enfreint-il pas ainsi la loi sur les droits d’auteurs et droits voisins dans la société de l’information (DADVSI) ? A moins que ce ne soit moi… ou l’annonceur qui a laissé à Google le soin de commercialiser son annonce.
Je l’avoue, je n’ai pas trop le temps de creuser la question. Mais je ne pouvais pas m’empêcher de relever l’ironie de cette publicité vantant les mérites d’une solution pour “copier la musique protégée par DRM”, contre la copie. Surtout que, en anglais dans le texte (!), l’annonceur assure de la parfaite légalité de sa solution.

Tagged , , , , , ,