Tag Archives: portable

Quel avenir pour le marché des Netbooks ?

Encore un de ces hasards du calendrier. En effet, lundi se tiendra à Paris, la première édition du Netbook World Summit, dans le cadre d’OpenWorld. Hier, Brooke Crothers, sur son blog Nanotech, relevait les doutes d’un vice-président d’Intel quant à ce marché de l’ultra-portable à bas coût pourtant présenté comme si prometteur par Gartner et IDC et, en pleine crise, principal support de croissance du marché des ordinateurs personnels.

Prototype de Netbook, vu sur l'IFA, à Berlin.

Répondant à une question lors d’une conférence sur la chaine logistique, il y a une semaine, Stu Pann a commencé par préciser qu’Intel n’a pas communiqué de prévisions relatives au marché des netbooks. A titre personnel, donc, Stu Pann rappelle que les industriels ont commencé par imaginer que les netbooks iraient aux pays émergents ou à l’éducation – Asus en a fait les frais en Inde. Mais la réalité est tout autre : « l’essentiel des ventes se fait en Europe de l’Ouest, en Amérique du Nord », selon un modèle de « payé-emporté ». Pour l’heure, le marché de l’ultra-portable low-cost ne serait donc qu’un « complément » du marché des portables.

Les explications à ce phénomène, Stu Pann les trouve dans l’ergonomie des netbooks : « utiliser un netbook, avec son écran 10 pouces, ça va pour une heure. Mais ce n’est pas quelque chose que vous utiliserez toute la journée, jour après jour. »

Dès le mois de mai dernier, Meike Escherich, analyste chez Gartner, évoquait l’hypothèse selon laquelle les netbooks trouveraient principalement leur marché dans les développés, avec un niveau d’équipement informatique élevé. Le netbook venant en second voire troisième équipement.

Lundi soir, en fin de Netbook World Summit, IDC livrera ses prévisions et son analyse du marché. Seront-elles toujours aussi optimistes ? Avec, à la clé, une autre question : les “retardataires” du netbook, dont Apple et AMD par exemple, ont-ils vraiment fait le mauvais choix ou, précisément, se laisser le temps de l’observation n’est-il pas pertinent ?

Tagged , , , , , ,

Apple, qu'est-ce qu'il y a avec Apple ?

Il y a peu, je m’interrogeais sur l’éventuel statut de référence d’Apple pour l’ensemble de l’industrie informatique. Et de faire référence à la visite du centre de R&D d’un constructeur concurrent. En fait, ce constructeur n’était autre que Lenovo. Et voici la réaction de Johnson Lee, directeur du design au centre d’innovation et de design de Lenovo à Pékin, lorsque l’on évoque la question de la “popularité” d’Apple dans ses bureaux…

Tagged , , , ,

Apple, la nouvelle référence de l'industrie informatique ?

Ce mardi 14 octobre, Apple a annoncé de nouveaux MacBook et MacBook Pro produits selon des procédés peu courants pour l’industrie de l’informatique personnelle : la découpe en 3D dans un bloc d’aluminium. Mais c’est surtout la conférence de presse donnée aujourd’hui mercredi par Nvidia qui m’interpelle. En effet, Ken Brown, porte-parole du fondeur spécialiste des puces graphiques, a consacré une bonne partie de son intervention a faire les louanges de la firme à la pomme. Selon lui, c’est Nvidia qui est venu frapper à la porte d’Apple – contrairement à ce qu’indiquait plus tôt Steve Jobs. Les deux partenaires ont travaillé de concert à produire un GPU intégré au chipset, plus performant que ce à quoi l’on est habitué. Pour Ken Brown, “travailler avec Apple est une expérience unique; c’est une entreprise très innovante mais très secrète.” De fait, Nvidia a accepté de passer au second plan, attendant qu’Apple fasse son annonce pour faire la sienne.

Un MacBook Pro, chez Microsoft Hardware

Cette mise en retrait par rapport à la firme de Cupertino m’en rappelle d’autres. Récemment, visitant le centre de design d’un constructeur informatique concurrent, j’ai pu constater l’importance d’Apple pour cette industrie. Certaines personnes, sur place, n’ont pas hésité à parler de “modèle”. Et bien sûr, on peut trouver, dans leurs locaux, des cartons de MacBook…

Déjà, début septembre, lors d’une visite du centre de recherche & développement de Microsoft Hardware, à Redmond, j’avais été surpris – de même que mes confrères présents sur place – par la présence assez marquée de MacBook Pro entre les mains des collaborateurs de Microsoft. Certes, les machines étaient équipées de Windows et… Microsoft édite bien Office pour Mac. Mais tout de même, quelle surprise ! Du coup, la question est tombée : “pourquoi un Mac ?” Réponse sans ambages : “parce que le design est superbe.”

Alors, au final, que certains l’avouent ou non, ouvertement ou à demi-mots, Apple est-elle devenue une référence pour l’industrie informatique ?

Tagged , , ,

Aller plus loin avec l'EeePC

Comme d’autres, j’ai craqué pour un EeePC en “bundle” avec une clé USB 3G+ et accès à Internet mobile SFR. Sur Clubic, François Sorel et Jérôme Colombain font état de leur expérience avec l’appareil, pour évoquer ce phénomène du portable low-cost que nous avons déjà développé dans ces colonnes. Dans leur entretien, nos deux confrères évoquent la petitesse de l’écran de l’eeePC et l’inconfort qu’elle engendre pour la consultation de certains sites Web.

Les bidouilleurs seront contents d’apprendre qu’il existe une solution consistant à remplacer Firefox, pré-installé par Asus, par Opera. L’option “fit to width” de ce navigateur permet de forcer le “zoom” automatique des pages Web à la largeur de l’écran. C’est bien pratique pour faire disparaître les ascenseurs horizontaux. En contrepartie, la lisibilité de l’écran peut-être affectée.  

Enfin, Jérôme Colombain et François Sorel évoquent l’installation de Windows XP comme solution pour contourner le “verrouillage” du Linux pré-installé sur l’EeePC. Que l’on se rassure, ce verrouillage n’est que d’apparence. Les EeePC distribués par SFR souffrent d’ailleurs d’un bug dans l’application Linux de gestion des correctifs et des applications complémentaires. La réinstallation de la version “Asus” originelle du système de l’EeePC permet de corriger cela. 

 

Tagged , , ,

Macworld '08 : enfin des sacs pour portable avec un peu d'allure

On aime ou pas, ce n’est pas la question : pour une fois, quelqu’un commence à produire des sacs de transport pour ordinateurs portables qui sortent de la simple dimension utilitaire pour s’intéresser à l’esthétique. Je trouve que c’est une bonne chose. Le sac que vous voyez sur la photo est signé Barry DeLaczay de Clark & Mayfield. Il est en vente sur leur site Web. L’expédition peut se faire partout dans le monde.

 dsc_0550.jpg

 Edit : Be.ez s’y met aussi !

 image001.jpg

Tagged , ,