Tag Archives: gestion accès

Userlock : sécuriser les accès et les infrastructures

La mode est au DLP, les gourous de la sécurité cherchent de plus en plus à sécuriser « l’information »… parfois au détriment de l’infrastructure. Il existe pourtant un outil simplissime qui, à la fois, facilite les « politiques d’accès » et, indirectement, résout les questions de fuite ou de modification d’informations.

Userlock d’IS Décisions en quelques mots ? Un logiciel de gestion des accès destiné à toute la gamme des serveurs Windows actuellement en service (nos essais se sont déroulés sous 2008 Server). Mais surtout un logiciel capable d’appliquer à des groupes entiers (d’utilisateurs, de stations, ou les deux associés) des restrictions ou autorisations d’accès à des ressources, des plages temporelles d’utilisation, le moyen de forcer un verrouillage ou une déconnexion à distance d’un utilisateur en particulier… le tout accompagné d’un solide outil de reporting.

En termes plus simples, les trois avantages principaux de Userlock sont :

–        l’interdiction de login d’un utilisateur ou groupe sur deux consoles simultanées (ou en dehors de stations préalablement définies),

–        l’application de règle « par groupe » (par défaut, les restrictions sous Windows s’appliquent fastidieusement « user par user ») et

–        la possibilité de « jeter » rapidement un intrus d’un simple mouvement de souris depuis la console d’administration. Le tout avec un niveau de complexité proche de celui nécessaire à la maîtrise de Powerpoint. C’est dire.

A qui s’adresse-t-il ? Aux administrateurs souhaitant renforcer les politiques de logon sans avoir à écrire le moindre script ni modifier le plus petit service en place : Administrations, établissements hospitaliers, Lycées ou Universités, et entreprises constituées de plusieurs départements ou filiales exigeant un niveau minimum de cloisonnement entre fonctions et emplacements géographiques. Il n’existe strictement aucune limite haute ou basse du nombre d’administrés pris en compte. Si historiquement ce logiciel se destine surtout aux infrastructures de plusieurs centaines de postes, rien n’interdit de l’installer sur un petit système SBS appartenant à une entreprise « à données sensibles » et haute valeur ajoutée. Le tarif le plus élevé (configuration de 10 à 19 postes) ne dépasse pas 8 euros par station et chute à moins de 5 euros entre 100 et 200 postes.

Continue reading

Tagged , , ,