Arrivée de Free mobile : le roaming, toujours trop cher

A de nombreux égards, l’offre de Free Mobile répond à mes attentes. Elle correspond même plutôt bien à mes besoins. Avec elle, ma facture de téléphone mobile est susceptible de fondre considérablement. Quoique Sosh l’y avait déjà bien aidé. Mais Free fait mieux, notamment avec les appels vers plusieurs pays étrangers inclus et un fair use data mensuel de 3 Go – quoique j’utilise rarement complètement mon gigaoctet. Mais je me déplace beaucoup. Et ce n’est pas pour rien que ma première curiosité vis-à-vis de l’offre du nouveau venu a porté sur les tarifs, en roaming à l’étranger en particulier. Et là, je dois le dire, la révolution attend encore. Appels depuis les États-Unis… 0,5 €/minute. Moitié mois que chez Orange/Sosh ou SFR mais ça reste onéreux. Depuis un pays de l’Union Européenne, 0,42 €/minute; comme tout le monde, grosso modo. Depuis l’Inde, 2,90 €/minute; appel reçu dans ce pays : 1,40 €/minute – les même tarifs que ceux d’Orange/Sosh et de SFR. Vous avez dit concurrence ? Ah oui, Orange et SFR proposent des «packs» ou des «options» pour les séjours à l’étranger, avec une petite remise sur le tarifs à la minute nominal. Mais rien de radicalement avantageux.

Mais le point qui fait vraiment mal, c’est probablement le trafic data à l’étranger. Chez Free, 0,013 €/ko aux Etats-Unis – 13,3 €/Mo -, dans l’Union Européenne 0,005 €/ko – 5,12 €/Mo -, 0,032 €/ko dans le reste du monde – près de 32 €/Mo ! -, pour faire simple. Chez SFR, hors option spécifique, c’est 7 €/Mo en Europe et Amérique du Nord, ou 12 €/Mo ailleurs. Orange fait un peu mieux en Europe avec 5,12 €/Mo, mais c’est la cata en dehors, avec 13,3 €/Mo. Bref, hors option spécifique – que ne propose pas Free -, point de salut.

Alors, pour un nomade, Sosh d’Orange, Red de SFR ou Free Mobile ? – pour rester dans le low-cost.

Les solutions : Wi-Fi et carte prépayée locale

Pour mes besoins, je suis tenté de dire… Red, de SFR. Parce que pour 5 € de plus que chez Free, le même prix qu’avec Sosh, je n’ai certes qu’un fair use data limité à 1 Go en France métropolitaine mais… j’ai accès gratuitement à tous les hotspots SFR et partenaires du monde entier. Ce qu’Orange facture 0,25 €/minute hors de nos frontières. Et ça, c’est une très bonne nouvelle pour l’accès à Internet dans les aéroports, les hôtels, etc. Et pourquoi pas même les gares et aires d’autoroute françaises pour connecter mon ordinateur à Internet autrement qu’en tethering. Bref, voilà qui est tentant et, pour une fois, le volet Wi-Fi d’une offre mobile est susceptible de faire la différence.

Pour le reste, à l’étranger, il faudra continuer de recourir à une méthode que continue de faire ses preuves : la carte prépayée locale. Un moyen de recevoir des appels gratuitement dans de nombreux pays – pas aux Etats-Unis, sauf avec certaines formules – et d’accéder à des services data à moindre coût. En Allemagne, l’Internet illimité mobile à la journée est à 0,99 € chez T-Mobile. Outre-Manche, l’opérateur du même nom propose 5 jours d’Internet mobile à 2,5 £ (fair use de 500 Mo). Et aux Etats-Unis, la journée d’Internet mobile est à 1,5 $. T-Mobile propose même, outre-Atlantique, un flat rate à la journée à 3 $ intégrant l’Internet mobile illimité (fair use de 200 Mo), les appels illimités (en réception et en appel aux Etats-Unis), et les SMS illimités (idem). Rapporté au tarif du roaming… ça laisse rêveur.

Tagged , , , , , ,