Windows sur Mactel : les choses sérieuses vont commencer

Parallels Workstation vient de sortir en version RC1. Autant dire que le logiciel est presque finalisé. Mais cette annonce pourrait bien être occultée par celle de CodeWeavers. JeremyWhite, le PDG de cet éditeur connnu pour son outil CrossOver d’exécution d’applications Windows sous Linux, vient d’adresser un message à ceux qui se sont déclarés auprès de lui pour exprimer leur intérêt pour une éventuelle version Mac Intel de son outil.

CrossOver pour Mac Intel est aujourd’hui en version alpha 1 et diffusée dans le cadre d’un test privé. Selon Jeremy White, cette première mouture opérationnelle “est très prometteuse.” Mais, bien sûr, elle est loin d’être finalisée et ne prétend pas à utilisation en environnement de production. Déjà, elle doit permettre d’installer les logiciels Windows puis de les exécuter à partir d’un menu “Programmes” à la façon de Windows XP. CrossOver intègre en outre une fonction “Export to Finder” qui permet d’accéder directement aux applications Windows depuis le Finder, sans passer par le menu de CrossOver.

Les testeurs de CrossOver alpha 1 se sont vus indiquer une liste d’application sur lesquelles concentrer leurs investigations. Chose intéressante, le jeu Half Life 2 figure au sein de cette liste même si, pour l’heure, le jeu ne serait pas vraiment jouable selon Jeremy White.

Enfin, pour le moment, CrossOver a besoin du kit X11 d’Apple pour fonctionner, un défaut dont l’éditeur promet la rapide correction.

Voilà qui conforte les informations rapportées par Julio Ojeda-Zapata : “In demonstrations, Code-Weavers head Jeremy White also used CrossOver to run Microsoft Project (that app and Microsoft’s Visio are top priorities, he says) and Windows versions of Internet Explorer and the “WarCraft III” game.”

Néanmoins, dans un entretien sur lequel je reviendrai dans un autre billet, Jeremy White insiste : “ce produit n’est qu’une alpha et n’est pas prêt pour être jugé ou soumis à un examen minucieux. Nous avons encore du travail avant qu’il ne soit prêt pour les utilisateurs.”

Au final, force est de constater, qu’à terme, le choix de moyens pour faire fonctionner des applications Windows sur les nouveaux Mac Intel devrait être assez vaste. Mais je pense qu’il devrait y avoir de la place pour tout le monde, et surtout, de quoi toucher tous les publics. Boot Camp est parfait pour rassurer les utilisateurs qui, en langage simple, seront rassurés par l’idée de pouvoir utiliser leur Mac comme un PC sous Windows. Parallels Workstation est déjà parfaitement adapté à tous ceux qui ont besoin d’un PC dans leur Mac afin de disposer d’un environnement Windows complet sans avoir besoin de redémarrer. CrossOver, enfin, pourrait s’avérer idéal pour ceux qui ont juste besoin de faire fonctionner quelques applications Windows – en entreprise, avec des applications métier notamment – sans complication ni surcoût lié à l’achat d’une licence Windows. Trois publics, trois usages, trois solutions. Plutôt prometteur.