Windows sur Mac : que restera-t-il à VMWare ?

Ils sont forts, très forts, les gars de Parallels. Non contents d’avoir été les premiers à proposer une solution viable pour l’utilisation de Windows XP sur les nouveaux Mac Intel, les développeurs de Parallels Desktop sont en train de couper l’herbe sous le pied de leurs concurrents en puissance, les éditeurs VMWare et CodeWeavers.

La dernière version en date – toujours en bêta – de Parallels Desktop for Mac ne laisse en effet que peu de place à Fusion, la solution concurrente en devenir de VMWare, et à CrossOver, l’environnement d’exécution native d’applications Windows sur Mac de CodeWeavers. Parallels Desktop for Mac Build 3036 intègre un nombre de nouveautés très impressionnant, sur le papier comme à l’usage. Tout d’abord, la résolution de l’affichage de Windows s’ajuste automatiquement à la fenêtre de Parallels dans Mac OS X en cas de redimensionnement. Comme Fusion, le nouveau Parallels Desktop permet de glisser-déposer des fichiers entre Mac OS X et Windows XP. Plus fort, le logiciel peut utiliser l’installation de BootCamp comme disque dur d’extension aussi bien que… comme disque dur de démarrage, sans empêcher le bon fonctionnement de Windows XP, en natif, avec BootCamp ! Du coup, il devient inutile d’avoir deux installations de Windows XP sur son Mac pour en profiter pleinement quelques soient ses usages. Un nouveau mode d’affichage, appelé “Coherence” permet de faire tourner des logiciels Windows XP à la mode CrossOver : à savoir, les fenêtres de Windows s’affichent dans Mac OS X sans que l’on ait à supporter le bureau de Windows. Pour ne rien gâcher, les équipes de Parallels revendiquent un gain de performances d’affichage pouvant atteindre 50 % selon les applications Windows XP. La gestion des raccourcis claviers de Windows XP est désormais transparente. Enfin, il est possible de monter des images disques à la volée par simple glisser-déposer. A l’usage, toutes ces améliorations ont un impact saisissant.

Pour ne rien gâcher, Parallels proposer désormais Transporter, un outil permettant de convertir une installation de Windows XP sur PC en machine virtuelle pour Parallels Desktop mais aussi de convertir les machines virtuelles VMWare en machines virtuelles pour Parallels Desktop. Très fort !

Cerise sur le gâteau, ce qui ont déjà acquis précédemment une licence pour Parallels Desktop for Mac peuvent en acquérir de nouvelles avec 20 $ de remise pour chaque nouvelle licence achetée, jusqu’au 23 décembre.

PS : et tant pis si le tutoriel que j’ai rédigé pour le numéro de décembre d’Univers Mac, actuellement en kiosque, sur la migration de BootCamp à Parallels Desktop n’a, du coup, plus beaucoup de pertinence. Y’a plein d’autres choses très intéressantes à lire dans ce magazine !