Un vendeur trop bien intentionné…

Les arnaques ont la vie dure, notamment sur Internet. Beaucoup connaissent désormais l’arnaque à nigériane classique : vous vendez quelque chose; un acheteur potentiel se manifeste; propose un règlement par un service de transfert de fonds international en promettant, sympa, d’envoyer un peu plus pour vous décharger des frais de port. Mais voilà, l’argent n’arrive jamais ou, passés quelques jours, le règlement est finalement rejeté par votre banque, après qu’elle a effectué les vérifications d’usage. Entre temps, vous avez envoyé le matériel et vous voilà bien ennuyé, quasiment sans recours. Et peut-être avez-vous, en plus, renvoyez à l’acheteur le reliquat de la somme qu’il vous avait adressée. Et cet argent-là, vous n’en reverrez pas plus la couleur.

Je viens d’être confronté à la version inversée : cette fois-ci, l’arnaqueur se fait passer pour un vendeur. Sur un site de petites annonces, il propose un ordinateur portable à un prix alléchant mais pas totalement déraisonnable – à une centaine d’euros en dessous du prix du marché, on peut imaginer qu’il est simplement pressé. L’échange commence bien : l’appareil n’est pas encore vendu; serait en excellent état – photos à l’appui – et sous garantie. Aimable, le vendeur propose même d’assumer les frais de port. Ce n’est pas exceptionnel en soi. Ce qui me rend suspicieux, c’est le fait que le vendeur veuille procéder à un envoi alors que je lui propose un échange en mains propres – il se trouve soi-disant à une cinquantaine de kilomètres de chez moi. Lorsqu’enfin je lis, dans son message, qu’il veut un règlement par MoneyBookers, la suspicion montre d’un cran dans mon esprit.

Le coup de grâce ? Dans Mail, je double-clique sur le message puis je déroule le menu Présentation > Message > Contenu brut (option-U). J’accède au code complet du courrier électronique de mon pseudo vendeur. Et là… à la ligne X-Originating-IP, l’information qui tue : l’adresse IP de l’ordinateur à partir duquel le courriel a été envoyé. Un rapide détour par IP-Address.com m’apprend que cette adresse se situe au Bénin. Le vendeur serait-il paranoïaque au point de cacher sa véritable adresse IP derrière une adresse IP au Bénin ? Pourquoi pas… Mais cela me semble peu probable. En tout cas, moi, je n’irai pas plus loin; pas envie de perdre des sous bêtement.

Une pratique courante est sous-estimée

Les arnaques – faux acheteur ou faux vendeur – sont fréquentes. Probablement plus qu’on ne le pense. Dans le domaine de l’électronique grand public, c’est même quasiment incontournable. J’ai parfois l’impression que certaines personnes malhonnêtes ont pris l’habitude de fureter sur leboncoin à la recherche de pigeons potentiels. Qui n’a pas fait l’objet de tentatives d’arnaques à la nigériane alors qu’il venait de publier une annonce pour un ordinateur portable, une tablette tactile, un smartphone ou une console de jeu ? Parfois avec un SMS directement sur son mobile, invitant à la contacter la personne par mail – exclusivement, bien sûr. Ne jetons pas le bébé avec l’eau du bain : Leboncoin n’y est pour rien et reste un excellent service. Mais la prudence est de mise.

Et pour tout. Même l’immobilier. C’est un ami notaire qui m’a récemment rapporté une tentative d’arnaque à la nigériane dont a failli être victime l’un des clients de son office. Verbatim (expurgé des noms et condensé pour simplifier la lecture) :

Acheteur : Bonsoir je viens de voir votre vente de votre maison sur le site leboncoin.fr et j’aimerais avoir les photos ,le dernier prix ,son adresse ,les jours de visite et le motif de votre vente .[…] je résides en ce moment en Afrique de l ouest j aimerais l acheter en vu de la mettre en location ,laissez moi votre dernier prix svp.Cordialement

Vendeur : bonjour le mieux est de venir la visiter sans engagement de votre part. […] Nous avons acheter une autre maison dans la rue d’en face c’est pour cette raison que nous la vendons. […] le dernier prix est de XXX000 euros.

Acheteur : Bonsoir j’aimerais vous réglez par chèque de banque certifié des XXX.000€ d’ici si cela vous conviens et par la suite une fois que vous aurez encaissez votre argent mon notaire se rendra sur la métropole pour signer les différents papiers nécessaires a mon nom chez votre notaire.

Vendeur : pour ce faire je vais vous transmettre l’adresse de mon notaire. Celà vous convient-t-il?

Acheteur : Bonsoir je reviens de ma banque et mon gestionnaire m’as indiqué que le mieux serait que je vous règle par virement swift de banque a banque si cela vous conviens .

Vendeur : le réglement doit se faire auprès de notre notaire, il est le seul habilité à encaisser le chèque de la vente. Merci de prendre contact avec lui et me tenir s’il vous plait informé dès que vous avez pris contact avec lui.

Acheteur : Bonsoir mon notaire le contactera des ce soir et je tiens a vous confirmer ma venu sur la métropole des demain . Ma banque voulais faire quelques vérifications a votre niveau afin de voir si vous êtes autoriser a recevoir et a envoyer de l’argent via leur service et vu qu’il seront en partenariat avec le service westernunion. C’est en cela qu’il aimerais que vous fassiez un dépôt bloquer de 3500€ afin de voir si vous êtes autoriser a envoyer de l’argent via leur service ,mon conseiller financier vous a déjà émis un dépôt bloquer afin de voir si vous pouvez percevoir de l’argent via leur service : Je vous communique les références du dépôt bloquer afin que vous vous rendez sur le site de la westernunion.fr sur la partie statut d’un transfert afin de voir le statut si vous êtes autoriser a recevoir il vous mettront argent pouvant être retirer par le bénéficiaire. Vérifier le statut et par la suite faites le mandat bloquer des 3500€ a ce nom et adresse afin que ma banque puisses faire la vérification et garder le mot de passe du mandat vu que vous le retirez une heure après la vérification.

C’est là que tout se joue : le pseudo acheteur demande au vendeur de lui envoyer, par Western Union, une garantie de 3500 euros. Pour bien “vérifier que vous êtes autorisé à recevoir et à envoyer de l’argent via leur service.” Bon, on imagine que 1 euro pourrait suffire. Mais quitte à arnaquer, autant que ce soit une somme rondelette… Bien sûr, le vendeur n’est pas tombé dans le panneau. Mais c’est un peu grâce à son notaire qu’il a eu la bonne idée de mettre très tôt dans la boucle. Ce n’est hélas pas toujours le cas.

Tagged , , , , , , ,