Snow Leopard, prêt pour les entreprises ? Pas sûr, m’enfin…

En tout cas, le support d’Exchange ne semble pas suffisamment complet pour remplir son rôle de cheval de Troie du Mac dans les entreprises. Du moins est-ce le point de vue que défend Tim Anderson sur le ITJOBLOG. Passons sur certaines considérations qui relèvent des généralités, et concentrons-nous sur le cœur du propos : « bien qu’il y a ait beaucoup à apprécier, comme l’intégration profonde avec Mail, iCal et les tâches, il y a des manques. Tout d’abord, il vous faut Exchange 2007 SP1, et les versions précédentes restent courantes [en entreprise]. Et quand même ceci sera en place, le support d’Exchange de Snow Leopard reste en retrait par rapport à Outlook, sous Windows. La nouvelle fonction est basée sur Exchange Web Services, qui n’offre pas toutes les fonctionnalités d’Exchange. » Parmi les fonctions manquantes, Tim Anderson regrette principalement « la possibilité d’envoyer un e-mail au nom d’un autre utilisateurs, celle d’accéder à des dossiers publics. »

Plus généralement, il s’interroge aussi sur la manière dont Apple a assuré l’intégration du support d’Exchange, relevant des crashs nombreux.

Critique, Tim Anderson n’en pas pour autant obtus : pour lui, s’arranger de Macs en entreprise, « oui, il y a encore des problèmes, […] mais peu sont insurmontables. » Alors, les administrateurs doivent-ils faire barrage au Mac comme poste de travail ? « Ca paie d’avoir des utilisateurs qui travaillent avec leur environnement qu’ils préfèrent ; et partout où c’est possible, cela fait sens. »

Tagged , , , , , ,