Quand iChat se transforme en réseau social de proximité

Utilisez-vous les fonctions “Bonjour” d’iChat ? Celles-ci permettre de communiquer entre utilisateurs de Mac connectés à même un réseau local, sans utiliser de compte de messagerie instantanée tiers (Google Talk, AIM, etc.) et sans gestion de liste de contacts. Pratiques en entreprise, ces fonctions peuvent réserver des surprises amusantes en déplacement, notamment lorsque l’on utiliser des hotspots WiFi ouverts. Exemple.

iChat, en mode "réseau social local", avec Bonjour.

iChat, en mode "réseau social local", avec Bonjour.

Ce vendredi matin, je surfais sur le Web depuis un hotspot Boingo, à l’aéroport de San Francisco. Surprise : iChat me révèle la présence, sur le réseau des hotspots de l’aéroport, d’une utilisatrice de Mac, qui pourrait bien être francophone. Je lui adresse un rapide salut électronique. Il s’avère que Virginie est connectée à un hotspot dans un autre terminal. Et que son vol a été annulé. Comble de malchance, elle n’a pas, sur son Mac flambant neuf, les adresses e-mail de ses proches, qu’elle voudrait prévenir de ses difficultés; et, bien que connecté à un hotspot, elle n’a pas accès à Internet car Boingo est un service payant. C’est iChat qui va faire le reste : Virginie, c’est son prénom, me donne l’adresse e-mail d’un ami qui connaît sa famille et qui l’a hébergée en Californie. Zou, je profite de ma connexion à Internet (le roaming, entre Orange et Boingo) pour envoyer un e-mail à cet ami. Lequel m’indiquera plus tard avoir transmis le message. Merci iChat et Bonjour 😉

Tagged , , ,