LightScribe, des disques imprimés directement par le graveur

Lancée en avril dernier par Hewlett-Packard, la technologie LightScribe fait ses premiers pas. Celle-ci permet d’imprimer textes et graphismes à la surface d’un disque optique compatible, CD ou DVD, lors de sa gravure : plus besoin d’imprimer une étiquette avec son imprimante jet d’encre pour ensuite la coller sur la galette.

LightScribe s’appuie sur un revêtement spécifique appliqué sur la surface du disque – du côté non gravé. Sous l’effet du laser, une réaction chimique altère le revêtement et imprime l’étiquette du disque en niveaux de gris.

HP a présenté les premiers PC avec graveur LightScribe au cours du CES, début janvier. LaCie vient de suivre son exemple en présentant un graveur de DVD double-couche, externe USB/Firewire et compatible PC et Mac, compatible LightScribe. BenQ et Philips prévoient de leur emboiter le pas dans le courant du premier trimestre, de même que CMC Magnetics Corp., Hitachi, Lite-On, Mitsubishi, ou encore Toshiba Samsung Storage Tech.
Côté supports, Imation, Memorex, Philips et TDK doivent commercialiser les disques compatibles dans le courant du premier trimestre.
Les principaux éditeurs de logiciels prévoient de mettre à jour leurs outils de gravure en conséquence : Cyberlink, Intervideo, Nero, Roxio et encore Sonic Solutions.

Faut-il se ruer sur cette nouvelle technologie ? Mieux vaut peut-être attendre. HP prévoit une évolution de LightScribe dans le courant du second trimestre 2005. A la clé, un gain de vitesse de 50 % à la gravure. Ca vaut le coup d’attendre un peu.