Le PVR déjà en phase d'obsolescence ?

Jean-Pierre Della Mussia, Rédacteur en chef d’Electronique International, évoque dans cette chronique les travaux d’opérateurs télécoms qui préparent un magnétoscope virtuel implanté directement dans le réseau, sorte de “killer app” en devenir, avec pour cible les magnétoscopes, analogiques comme numériques. Et si ces opérateurs ne faisaient que prendre le train en marche ? A bien y regarder, les éléments nécessaires à la transformation d’Internet en authentique magnétoscope virtuel, embarqué dans le réseau, sont en train de se mettre en place. La Slingbox et Orb ont inventé le “placeshifting” en permettant à leurs utilisateurs de profiter de leurs contenus multimédia n’importe où, à tout moment, en profitant simplement d’une connexion à Internet. Les réseaux P2P permettent de télécharger de nombreux programmes de télévision à côté desquels on peut être malheureusement passé, faute d’avoir pensé à programmer son magnétoscope. La LamaBox joue la provocation avec les producteurs et les ayants droits en permettant à ses utilisateurs de piocher sur les réseaux P2P comme dans une vaste vidéothèque, depuis leur canapé, avec une simple télécommande.
Il n’y a qu’un pas, que certains développeurs inventifs ne tarderont sûrement pas à franchir, pour que naisse un réseau P2P rapide et flexible, accessible directement depuis le téléviseur avec des terminaux Linux “modifiés” – comme une Dreambox, par exemple – ou enrichis d’un plug-in – comme une Freebox, dont le lecteur vidéo fait déjà l’objet de nombreux enrichissements, ou encore un Showcenter de Pinnacle – pour transformer Internet en un authentique magnétoscope numérique virtuel utilisable avec la même souplesse et la même simplicité qu’un service de VOD sur le terminal vidéo d’un opérateur broadband. A la clé, quelques crises de migraines supplémentaires pour les défenseurs des modèles économiques actuels des industries de la culture [NDLA: l’accolade de ces deux mots me fait toujours autant de mal…].