Le CPL gagne (un peu) en maturité

Scénario d'utilisation d'un kit CPL chez Devolo

Scénario d'utilisation d'un kit CPL chez Devolo

J’avoue, j’ai une dent contre le CPL. Ca n’a rien de dogmatique : en elle-même, je trouve la technologie très intéressante, et même plutôt bien adaptée à pas mal d’usages, à commencer par le streaming audio/vidéo entre un serveur de contenu et une passerelle multimédia. Pour le reste, je trouve les débits trop faibles. Bien décidé à changer mon opinion sur le CPL, une attachée de presse de Devolo a tenu à me faire essayer le dernier kit CPL 200 Mbps du constructeur.

Ok, va pour un test. Mon installation électrique est toute neuve, parfaitement aux normes. Mais je n’ai pas procédé à l’installation avec un soin particulier. Par exemple, j’imagine que j’aurais dû faire attention à éviter le branchement des adaptateurs CPL sur toute ligne électrique alimentant une source lumineuse halogène. Je ne l’ai pas fait : ce n’est pas, à mon sens, réaliste. Et les résultats sont tombés : avec le kit CPL en question, j’obtiens un débit, entre deux prises électriques sur des lignes différentes, de l’ordre de 54 Mbps, sur le transfert d’un gros fichier entre deux Mac, en AFP, dont l’un se trouvant sur un réseau Gigabit Ethernet. Et franchement, 54 Mbps, c’est plutôt pas mal. Certes, c’est très en dessous de ce que peut offrir un réseau Ethernet 100. Mais avec le CPL, pas besoin de faire tirer un câble Ethernet par un électricien au prix de 50 € HT la prise… Surtout, 54 Mbps, c’est de l’ordre de ce que donne du WiFi N. Et c’est assurément bien mieux que du WiFi b/g ou encore du CPL85. Bref, il y a bien un progrès. Mais le CPL200 est disponible depuis un petit moment maintenant et ne semble pas trop pressé d’évoluer [bon, si, au CeBIT, du CPL400 aurait été vu. On l’attend dans les rayons]. Dommage. Mais mon vrai regret tient au discours des constructeurs. Je cite le site de Devolo : “des vitesses de transmission atteignant 200 Mbits/s permettent d’utiliser des applications très exigeantes en termes de débit“. Pourquoi s’obstiner dans ce discours pour le moins erroné sinon trompeur ?

Tagged ,