La RIAA s'attaque à la copie privée

C’était il y a deux mois :  Jennifer Pariser, responsable contentieux chez Sony BMG, affirmait que “lorsque quelqu’un fait une copie d’un morceau qu’il a acheté, on peut dire qu’il y a vol. Dire que l’on fait une copie d’un morceau acheté, c’est une façon élégante de dire que l’on ne vole qu’une copie.” Et de contester ainsi l’exception au droit d’auteur pour copie privée. Aujourd’hui, c’est la RIAA elle-même qui semble adopter cette ligne avant l’ambition de la faire valoir en justice. Le Washington Post fait en effet état de poursuites à l’encontre d’un résident de l’Arizona, Jeffrey Howell, accusé par l’association d’avoir copié sur son ordinateur des CD dont il était le propriétaire légitime…Cette ligne gagnera-t-elle les ayants-droits français ?