Hotspots Orange : des libertés dans le référencement ?

Orange prend-il des libertés dans l’établissement du compte de ses hotspots WiFi ? C’est la question que je suis amené à me poser à la suite de ma récente mésaventure avec un iPod nano. Cet épisode m’a conduit à chercher un point d’accès WiFi dans la campagne mayennaise. Le portail WiFi d’Orange m’a incité à me rendre dans une station service d’une commune de 6000 habitants pour me connecter à Internet. Arrivé sur place, je n’ai pas trouvé le réseau sans fil promis diffusant le SSID “orange” mais un réseau diffusant un SSID “Wanadoo-NNNN”. Pressé par le temps, j’ai demandé à la personne responsable de la station service de me dépanner en utilisant sa Livebox en WiFi. Charmante, cette personne m’a conduit jusqu’à sa Livebox Pro sur laquelle j’ai pu relever la clé WEP de chiffrement du réseau pour me connecter à Internet [Contrairement à la Livebox des particuliers, celle des professionnels ne semble pas protéger la connexion sans fil par liste de contrôle d’accès]. Et la responsable de la station service de m’assurer qu’elle n’a jamais fait quelque demande que ce soit auprès d’Orange pour ouvrir un Hotspot WiFi.

Du coup, je me demande : Orange ne référencerait-il pas plus ou moins systématiquement ses abonnés louant une Livebox Pro comme Hotspot WiFi, même en l’absence de toute demande explicite ?

Sur son site Web, l’opérateur précise que, pour devenir Hotspot Orange, il suffit ” d’être dans une zone de couverture ADSL, de disposer d’une ligne analogique classique (RTC), de louer dans votre agence France Telecom, ou en ligne sur le site, la Livebox Pro en complément d’un forfait Internet haut débit pro. ”

Orange propose à ses abonnés professionnels de déposer en ligne leur demande d’ouverture de Hotspot. Une fois la demande dûment remplie et validée, l’opérateur vérifie-t-il que le hotspot est bien configuré, actif et accessible à ses clients ?