GPS, Google Earth… la localisation, un enjeu de sécurité nationale ?

Le GPS et, plus généralement, les services géographiques fins sont-ils indirectement menacés par le terrorisme ? En Inde, le débat est ouvert. Les terroristes responsables des attentats de Mumbai fin novembre se seraient servis de Google Earth pour procéder à des reconnaissances virtuelles. Un avocat de Mumbai a lancé une procédure pour demander l’exclusion complète du territoire indien de Google Earth, selon Time of India.

image-1

Mumbai, Gateway of India

Ce n’est pas la première fois que le sujet est évoqué. – en Inde, et ailleurs. Déjà, en février dernier, le gouvernement indien et Google se sont accordés à limiter la définition des éléments visuels associés à des sites stratégiques. Mais que dire alors de Bhuvan, l’outil de cartographie par satellite, en préparation à centre indien de l’aérospatiale et qui doit fournir des images bien plus précises que celles proposées par Google ?

En Egypte, c’est la fonction GPS de l’iPhone qui sera désactivée. La réception GPS y resterait une prérogative exclusivement militaire. 

Notez, je m’interroge parfois devant la précision de certaines photos satellites fournies par Google, à l’instar de celle-ci, qui correspond à une centrale nucléaire française. Et peut encore être agrandie d’un niveau de zoom, sans perte de netteté. Les photos fournies pour les centrales du Blayais et de Gravelines affichent en particulier un niveau de précision pour le moins étonnant. Sinon préoccupant et à tout le moins comparable sinon égal à celui que l’on peut obtenir pour Paris intramuros.

image-2

Tagged , , , ,