Etendre sa couverture WiFi, sans fil

Ca peut sembler paradoxal mais l’habitude veut que, pour étendre la couverture d’un réseau WiFi, on ajoute un ou plusieurs points d’accès en les connectant à son réseau filaire. La fonction WDS (Wireless Distribution System) permet d’étendre son réseau WiFi sans passer par le moindre fil – exception faite de celui qui assure l’alimentation électrique. Avec WDS, les points d’accès communiquent directement entre eux, en WiFi.

Prenons un cas de figure simple : je dispose d’un point d’accès WiFi sur mon modem routeur ADSL; je veux étendre ma couverture WiFi. Avec WDS, la solution consiste à acquérir un point d’accès WiFi, à le brancher sur le secteur dans la zone de couverture de mon modem routeur puis à configurer les deux points d’accès WiFi pour WDS. Une fois la configuration terminée, je peux me connecter à mon réseau domestique et à Internet en WiFi sous la couverture de mon second point d’accès. Celui-ci communique avec le premier et fait en quelque sorte office de relais radio.

La configuration de WDS est simple. Pour activer la fonction sur le premier point d’accès, ouvrez sa page Web de configuration puis accédez à la rubrique Réseau sans fil/WDS. Activez la fonction puis déclarez l’adresse MAC du second point d’accès. Validez. Ouvrez la page Web de configuration du second point d’accès et accédez à la rubrique Réseau sans fil/WDS. Là encore, activez la fonction. Déclarez l’adresse MAC du premier point d’accès et validez. C’est fini !

wds.png

Petite astuce : pour que WDS fonctionne de manière optimale, paramétrez les deux points d’accès pour qu’ils utilisent le même SSID, le même canal et la même clé de sécurité WEP ou WPA-PSK (Pre-shared key).

Mais WDS n’est pas parfait. Son premier défaut, c’est de réduire la bande passante disponible sur le réseau sans fil du fait des communications entre points d’accès. Son second défaut, c’est sa non certification par la WiFi Alliance : l’interopérabilité des points d’accès n’est pas garantie. En ce qui me concerne, j’ai pu tester avec succès WDS avec quelques points d’accès SMC, Netgear et Linksys (modifiés avec le firmware DD-WRT). Mais je n’ai pas la prétention d’offrir plus de garantie d’interopérabilité que la WiFi Alliance…