DVD Haute Définition : ça va être beau !

Voilà une belle histoire comme elles m’amusent – ou m’attristent, mais je suis d’un naturel jovial : Toshiba et Sony n’ont pas réussi à se mettre d’accord sur le format de galette qui doit succéder au DVD et porter des films en haute définition. Le premier campe sur ses positions avec son HD DVD quant le second s’en tient à son Blu-Ray. Du coup, les deux types de lecteurs devraient débarquer sur le marché. Et le consommateur, bonne poire, en sera quitte pour passer deux fois à la caisse pour être sûr de voir ses films préférés : Warner Bros, New Line, Paramount et Universal soutiennent le HD DVD tandis que Sony, Walt Disney et Twentieth Century Fox ont adopté Blu-Ray. Inutile d’être un analyste de renom que rien de ne saurait mieux retarder le décollage du DVD haute définition. En ce qui concerne, voilà une nouvelle bonne raison, avec le procédé de verrouillage HDCP, pour… attendre et rester encore quelques longues années à la basse définition. Laissons le marché choisir, qu’ils disent !

Ca me fait penser à cette petite merveille, la TNT. Incontournable au printemps, celle-ci semble avoir été reléguée aux oubliettes depuis quelques temps. Le simple effet de l’été ? Pas forcément. La confusion générée par le choix du MPEG2 pour chaînes gratuites et du MPEG4 pour les chaînes payants n’y peut-être pas complètement étranger.