DRM : comment ils en parlent…

Je ne peux m’empêcher de regarder avec un petit sourire en coin les présentations idylliques de certains promoteurs de systèmes de protection des contenus. Verbatim.

Sur le site de promotion de l’AACS, on peut lire que l’AACS “va compléter les nouvelles innovations des disques optiques de prochaine génération et permettre aux consommateurs de profiter de contenus de nouvelle génération, y compris des contenus en haute définition.” Je dois avouer que l’assertion se laquelle AACS “permet” d’accéder à la haute définition, comme s’il était indispensable pour cela, me laisse perplexe.

Sur la page d’Intel consacrée à CPRM et CPPM, on apprend que ces deux technologies “permettent au consommateur d’accéder au choix, à la portabilité du contenu et à la flexibilité dans l’expérience des médias numériques.”

Macrovision n’a pas ces états d’âme et explique avec une franchise tout à son honneur “ne jamais perdre de vue le but principal de ses clients – vendre plus de contenu”.

Tagged , , , ,