Club-Internet tire sa révérence, que reste-t-il ?

C’est le jour de la fête de la concurrence : Club-Internet, racheté en mai dernier par Neuf Cegetel, passe la main. Ses offres disparaissent officiellement du PAIF (Paysage de l’Accès à Internet Français). Certes, avec moins de 600 000 abonnés et aucun réseau ADSL propre, le FAI pesait peu dans le PAIF. Reste que ça un FAI de moins. Et si l’on en croît Clubic, ce ne sera pas le dernier : Alice pourrait suivre le même chemin.Alors, qui reste-t-il ? Les trois plus gros sont, dans l’ordre, Orange, Neuf Cegetel, et Free. Les autres ? Des seconds couteaux qui exploitent des réseaux de FAI plus gros ou de simples opérateurs de réseaux à l’instar de Tele2 ou encore AOL qui s’appuient le réseau de Neuf Cegetel, ou encore de Darty qui utilise celui de Completel. Alice dispose de son propre réseau, utilisé par Budget Telecom; assez pour en faire un proie alléchante ?Heureusement, dans certaines grandes agglomérations, il reste encore le câble pour dynamiser un peu la concurrence. Et pendant ce temps, à la campagne…