Bye bye HTPC

Ca y est, j’ai sauté le pas : j’ai renoncé à mon PC de salon, après un an et demi de bons loyaux serices. Non, ce n’est pas dû au manque de maturité d’un Meedio, que j’ai acheté à la première heure et dont le module TV est à peine disponible : MediaPortal, l’open source, le remplace avec bonheur et efficacité. Non, la cause tient autant à des considérations dogmatiques que pratiques : un PC, ça consomme, même en veille, bien plus qu’un simple lecteur DVD, qu’une “appliance”; Windows XP est peu tolérant envers les mauvais traitements de type redémarrage intempestif provoqué par un enfant; Windows XP consomme tellement de ressources que la puissance du processeur est sous exploitée par les logiciels de jeux ou de vidéo; les logiciels de réception TV par satellite me laissent un goût d’inachevé dans une perspective d’utilisation sur la TV du salon; un PC de salon, ça revient vite cher.
Du coup, je pense que le PC de salon n’est vraiment adapté qu’à quelques contextes bien particuliers : recherche de qualité optimale et vastes possibilité de réglages pour une installation Home Cinema haut de gamme; concentration des équipements Audio/Vidéo dans un unique appareil par manque de place.
Pour toutes les autres situations, j’ai trouvé une solution qui me convient beaucoup mieux : une Xbox et une Dreambox !

La Xbox assure la partie Media Center avec le logiciel Xbox Media Center. Ce logiciel, associé à des scripts complémentaires, m’offre toutes les fonctions que j’appréciais sur mon PC de salon : lectur de vidéos et de musiques depuis un serveur de stockage, quelque soit le format d’encodage des fichiers; accès à la météo et aux fils RSS; accès aux programmes et bandes annonces de cinéma; émulation de consoles et de bornes d’arcade avec MaMEoX; consultation à postériori des JT de TF1, France2 et France3 ainsi que des principales émissions de Canal+ en streaming via une interface simple. La xbox, achetée d’occasion, m’a coûté moins de 100 euros. Pour pouvoir faire fonctionner XBMC comme logiciel exécuté par défaut par la Xbox à sa mise en route (ou “dashboard”), j’ai modifié la machine logiciellement en suivant le Wiki dédié à l’installation de Linux sur la console et en m’aidant des logiciels disponibles sur Gueux. Honnêtement, c’est un peu compliqué mais Gueux tient un annuaire des personnes ou société susceptibles de procéder à l’installation de XBMC pour tout ceux qui ne sont pas masos.

La partie TV, avec, dans mon cas, réception numérique par satellite, est assurée par la Dreambox qui lit les droits sur ma carte d’abonné Canal+/Canal Sat pour décoder les chaînes cryptées auxquelles je suis abonné. Pour faire “économique”, j’ai pris une Dreambox 7020S sans disque dur, en Allemagne, pour un peu plus de 400 euros, contre près de 500 euros en France… Elle est arrivée en moins d’une semaine. En fait, j’aurais aussi pu prendre une simple Dreambox 500, à moins de 200 euros mais je voulais le support des modules CAM. J’utilise une utilise image Gemini, choisie après arpenté les forums des sites Dream Users et de la Sandbox Team. Là, c’est moins l’installation que la collecte des informations qui a été difficile : il y a énormément d’information disponible en ligne, mais son accès n’est pas forcément trivial en l’absence d’une structure comme un Wiki. Je reviendrai plus tard là dessus. Au final, la Dreambox est totalement satisfaisante : rapide; enregistrement et tampon pour time shifting directement sur les disques durs du serveur de stockage du réseau; commande intégrale par interface Web – notamment pour la programmation des enregistrements -, y compris lorsque la Dreambox est en veille. Que demander de plus ?
Du coup, mon PC de salon et ses composants sont en vente sur eBay. Bonnes enchères !