Blogs : une information humaine et locale

Comme on pouvait s’y attendre, les blogs ont été fortement mis à contribution hier, à la suite des attentats de Londres. Déjà, fin décembre dernier, ils avaient été un important vecteur de transmission de l’information lorsque le tsunami a dévasté plusieurs pays du sud est asiatique.
Les médias traditionnels ont plutôt bien mesuré la contribution à leur travail que pouvait leur apporter les nouveaux outils comme les photophones et les blogs : ils se sont rués sur les premières photos de l’intérieur du métro londonien publiées sur des moblogs; ils ont multipliés les appels à témoins et à photos voire vidéos prises avec des téléphones mobiles. Ces photos sont aujourd’hui reprises en ligne, notamment par la BBC.
En fait, je suis tenter de penser qu’un important nombre d’internaute s’est tourné de préférence vers les blogs tout en gardant un oeil sur les fils de dépèches : Technorati et le site britannique de Reuters ont été inaccessibles un bon moment hier.
Du coup, l’un des points d’entrée principaux ont été l’aggrégateur UKBlogs, le blog du Guardian, mais aussi le Londonist, Metroblogging London, et Sir Humpfrey’s. Les contributeurs de WikiNews ont également été sur le pont toute la journée. Un pool sur Flickr a été rapidement ouvert pour centraliser de nombreuses photos de drame. Les journalistes de la chaîne britanniques ont eux même tenu leur blog tout au long la journée, faisant le récit de leur journée en ligne et presqu’en direct.
Globalement, les blogs m’ont semblé avoir la vertu de relayer une information très humaine et de proximité sur l’attaque terroriste. Justin raconte ce qu’il a vécu hier. D’autres ont publié des photos montrant le cafarnaum dans lequel Londres s’est retrouvé plongée, notamment en fin de journée, au moment de quitter la ville, notamment Metroblogging London. De nombreux bloggers ont utilisé leur support pour lancer des avis de recherche.
Gageons que la toile va continuer d’être hyper active pendant plusieurs semaines. Assurément, cette nouvelle catastrophe montre bien l’importance qu’ont pris très rapidements les blogs tant dans le transport de l’information que dans l’expression de l’émotion. Je les perçois aujourd’hui comme un média parallèle qui complète les médias traditionnels.
Quoi qu’il en soit, chers britanniques, je vous adresse mes pensées les plus amicales.