Avertinoo mise sur la qualité de ses utilisateurs

Avertinoo, le premier – historiquement, tout au moins – logiciel avertisseur de radars, revendique 60 000 utilisateurs. La question de la part des utilisateurs effectivement et régulièrement actifs peut faire débat – Sébastien Poulet Mathis, qui s’occupe notamment du support téléphonique, assure par exemple que 60 % des acheteurs du logiciel ont fait la mise à jour vers la version 2.0 sortie il y a mois ; on aurait pu s’attendre à plus. Mais, pour lui, l’important semble être la qualité des utilisateurs : « des gens qui sont vraiment sur les routes », insiste-t-il, évoquant pêle-mêle des chauffeurs de taxi, des ambulanciers, etc.

Avertinoo, en mode paysage

Avertinoo, en mode paysage

Une communauté très… vivante

La plupart des développements sont issus de suggestions de la communauté des utilisateurs, une communauté très active et passionnée. Il en va ainsi de la notion de « Suricates », ces autres utilisateurs passés précédemment à proximité de l’endroit où l’on se trouve et dont le nombre est affiché par le logiciel. La précision axiale du système n’est pas encore parfaite ; Sébastien Poulet Mathis évoque un champ ouvert à 45°. Sur les forums des utilisateurs du logiciel, certains évoquent aussi de « faux » suricates. Ce que ne fait que renvoyer aux petits plaisantins évoqués par Philippe Pénide, pour l’éditeur de Sentinelle Radar. Chez Avertinoo, une personne s’occupe à plein temps de la vérification des informations remontées par les utilisateurs, selon Sébastion Poulet Mathis.

Mais le système pourrait s’améliorer avec les prochaines versions d’Avertinoo. Ainsi, le logiciel gère déjà « les grands axes routiers » pour l’affichage de leurs noms ; cette gestion s’étend progressivement. Reste pour l’éditeur à assurer le lien entre axe et radars.

En attendant l’iPhone OS 3.0

Interrogé sur le modèle économique d’Avertinoo, Sébastien Poulet Mathis a évoqué la possibilité de plusieurs évolutions. « Avec la version 3.0 de l’iPhone OS, il sera possible de proposer l’achat d’options au sein de l’application. » Une source de facturation supplémentaire… Surtout, pour maintenir la croissance de sa base installée, Avertinoo compte sur l’ouverture à l’international. Sur le plan fonctionnel, la notification des nouveaux radars pourrait profiter du service de push d’Apple : « c’est à l’étude. » Un moyen d’économiser la batterie en supprimant la connexion régulière aux serveurs d’Avertinoo pour récupérer les données.

… mais aussi Coyote

On l’a vu, Coyote doit lancer son rouleau compresseur sur l’iPhone début juin. Pour Sébastien Poulet Mathis, c’est une bonne nouvelle. Ne serait-ce que parce que Coyote possède une base installée à priori de qualité : « compte tenu du prix du Coyote, quand on l’achète, on s’en sert. » Une réflexion qui permettra peut-être à Coyote d’être bien plus cher que les logiciels iPhone existant, sans pour autant compromettre son succès commercial.

Tagged , , , ,