AirPlay : un pas en avant… trop timide ?

Présentation d'AirPlay, sur le site d'Apple

Fin janvier, à la suite de la présentation de l’iPad, je me permettais un petit regret : l’impératif de synchronisation avec un iTunes pour profiter des contenus multimedia de l’ordinateur, sur la tablette. Ce regret est, hélas, toujours d’actualité. Mais avec AirPlay, Apple a fait petit en avant que j’apprécie grandement : la possibilité de diffuser, via son réseau, des contenus multimédia de son ordinateur sur un Apple TV, une borne AirPort, et bientôt des amplis Home Cinema, des boombox, etc. Denon, Marantz, B&W, JBL et iHome sont partenaires de l’aventure. Certes, jusque là, cela rappelle AirTunes. Mais L’apport d’AirPlay est tout de même important, à commencer par l’ouverture aux vidéos et aux photos – ainsi qu’aux metadonnées associées (titre, pochette pour les morceaux de musique, etc.). Surtout, les iPhone, iPod Touch et iPad vont pouvoir devenir serveurs AirPlay et envoyer leurs contenus sur des appareils de restitution compatibles. A commencer par le nouvel Apple TV. Le tout arrivera avec iOS 4.2, au mois de novembre.

Hélas, ce n’est que la moitié de ce que j’aurais trouvé pertinent. De fait, pour l’heure, Apple n’indique pas prévoir de faire des appareils sous iOS 4.2 des équipements de lecture distante des contenus sotckés dans l’iTunes d’un Mac ou d’un PC. Bref, ils vont pouvoir devenir serveurs de contenus, pas clients. Et c’est peut-être cela qui manque le plus dans le cadre d’une mobilité «restreinte», à la maison ou au bureau (ou peut-être pas le plus, mais ça manque quand même). [Mise à jour: Good news. Selon 9to5Mac, n’importe quel contenu vidéo H.264 devrait pouvoir être “envoyé” d’un iPhone/iPod/iPad sur l’Apple TV. Il ne manque qu’une chose : pouvoir accéder aux contenus multimédia de son Mac ou PC équipé d’iTunes, en streaming, à partir d’un iPhone/iPod/iPad. La boucle serait alors complète.]

AllShare sur la Galaxy Tab de Samsung.

Ces jours-ci, sur l’IFA, à Berlin, Samsung présentait sa tablette Galaxy Tab. Et le coréen semble avoir très bien compris le sujet. Sa tablette Android intègre en effet un logiciel DLNA (UPnP AV) – Samsung AllShare, déjà présent sur le Galaxy S – capable de fonctionner à la fois en mode client – pour lire des contenus accessibles via le réseau – et en mode serveur – pour diffuser les contenus de la tablette vers un autre appareil, comme un téléviseur DLNA de la marque, par exemple -, voire même comme simple conduit, pour, par exemple, envoyer une vidéo d’un serveur de fichiers à un téléviseur ! Bref, une approche complète de la reproduction de contenus numérique, à la maison, entre appareils connectés en WiFi ou en Ethernet. Et justement, c’est peut-être cette exhaustivité qui manque à AirPlay.

Reste que l’on peut lui trouver une explication : pour Apple, historiquement, iTunes est le hub numérique, où tous les contenus convergent. Une approche centralisée qui s’oppose brutalement à celle manifestement choisie par Samsung où tout terminal DLNA est un mini-hub numérique. Une logique décentralisée qui renvoie directement à la notion de P2P. Pour Apple, faire des terminaux mobiles des clients AirPlay a donc des airs de révolution culturelle. Mais elle me semble d’autant plus nécessaire que les cantonner à un rôle de serveurs de contenus, c’est considérer qu’ils sont des producteurs de contenus. Mais s’il leur arrive effectivement de l’être – comme l’iPhone 4 (ou le nouvel iPod Touch) pour les photos et la vidéo -, ce sont d’abord des terminaux de consommation.

Tagged , , , , , , , , , ,